Les erreurs en running

Top 5 des erreurs à ne pas commettre en running

Lorsqu’on commence le running, on prend rapidement goût au plaisir de courir et de se dépasser. Il existe pourtant différentes erreurs que les débutants commettent parfois au risque de compromettre leur progression et leur motivation. Voici les cinq erreurs à éviter lorsqu’on court, que l’on débute ou que l’on soit déjà expérimenté.

1 – Disposer d’un mauvais équipement

Le choix de l’équipement est primordial dans la pratique du running. Il présente un double intérêt :

  • il assure un confort optimal pendant l’effort ;
  • il vous protège contre les blessures.

À ce titre, évitez de porter des vêtements 100 % coton qui piègent la sueur, ce qui pourrait vite devenir désagréable. Aujourd’hui, des textiles techniques existent, dont la particularité est de :

  • laisser votre peau respirer ;
  • faciliter l’évacuation de la transpiration.

Quant au choix de chaussures, optez pour un modèle adéquat. Autrement dit, elles doivent être munies de semelles souples et absorber les chocs.

Les chaussettes, pour leur part, doivent être conçues de façon à réduire les frottements.

Enfin, en cas de pluie, équipez-vous d’un imperméable adapté au running.

2 – Se soucier du regard des autres

La course à pied est un plaisir personnel, et accorder de l’importance aux éventuelles remarques et regards des autres est le meilleur moyen de perdre sa motivation.

Lorsqu’on débute, il est normal d’être moins rapide que les autres. Par moment, il nous arrive même de marcher, car l’acide lactique monte rapidement dans les muscles.

Tous les coureurs sont passés par cette phase d’adaptation. De la bonne musique dans les oreilles est un excellent moyen de se consacrer à sa seule course et d’oublier les autres.

3 – Ne pas écouter son corps

Il est tentant de vouloir dépasser ses limites bien au-delà de ce que le corps peut supporter. Cette attitude peut entraîner de graves blessures.

À chaque course et après les efforts, il est essentiel d’écouter son corps :

  • les douleurs indiquent que les muscles ou les articulations sont trop sollicités.
  • l’essoufflement est un signe que le corps est à bout.

Pour améliorer son endurance, la meilleure technique est de courir à allure lente sur une longue distance. Courir trop vite n’est jamais bénéfique et risque de vous faire oublier les bienfaits du running.

Allez-y progressivement pour définir votre « rythme de croisière ».

4 – Courir avec quelqu’un de plus entraîné

Courir avec une personne expérimentée est assurément démotivant pour un coureur débutant. Il sera impossible de suivre son rythme sans mettre le corps à rude épreuve.

Vous sentirez bien vite la fatigue, le point de côté et vous subirez forcément une hyperventilation.

Le mieux reste de faire appel à un coach ou à un autre coureur débutant qui s’est fixé le même objectif que vous.

5 – Ne pas manger avant de courir

C’est sûr, il n’est pas conseillé de manger juste avant de courir. Il n’est pas non plus indiqué de succomber à un repas copieux.

Par contre, il faut manger correctement deux heures avant votre séance de running pour offrir au corps toute l’énergie, dont il a besoin.Du sucre lent, apporté par les pâtes ou le riz, est nécessaire.

Si vous souhaitez perdre du poids, préférez un rééquilibrage alimentaire aux régimes restrictifs.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *