Courir en été

Running : comment gérer la chaleur pendant une course en été ?

Courir en plein soleil ou pendant les pics de chaleur de la saison estivale peut être dangereux pour la santé. Si vous comptez participer à une course en été, une bonne préparation et des précautions s’imposent pour éviter les problèmes.

1) S’entraîner quand il fait chaud

Se préparer pour une compétition de course à pied organisée en été implique un entraînement sérieux. En effet, pratiquer le running sous des températures élevées risque d’être compliqué pour ceux qui n’y sont pas habitués.

Afin d’accoutumer votre organisme aux efforts qu’il devra fournir sous les températures estivales, programmer vos sorties d’entraînement quand il fait chaud est recommandé. Cette précaution vous évitera bien des soucis le jour de l’épreuve. Néanmoins, commencez doucement avec des distances, une vitesse et des durées raisonnables et augmentez-les au fur et à mesure jusqu’à ce que vous trouviez une allure qui vous convient.

2) Choisir une tenue adéquate

Les vêtements que vous portez joueront un rôle primordial pour votre confort et vos performances, encore plus si vous devez courir sous une chaleur écrasante. Privilégiez les habits en textiles techniques spécifiquement conçus pour mieux gérer la transpiration.

Par ailleurs, bien choisir vos chaussures et vos chaussettes est également essentiel pour éviter les soucis aux pieds. Enfin, le port d’accessoires complémentaires comme une casquette, une visière ou un bandeau pour empêcher la sueur de vous couler dans les yeux et des lunettes de sport vous sera d’une aide précieuse.

3) Courir intelligemment

Les spécialistes auprès desquels vous demanderez des conseils pour courir en été vous recommanderont de bien gérer votre allure lors de l’épreuve. Il serait en effet dangereux pour votre santé de solliciter trop d’efforts à votre corps lorsqu’il fait chaud.

Régulez votre vitesse en fonction de la distance et de la température ambiante. Il faudra également vous faire à l’idée que vos performances seront obligatoirement réduites à cause de la chaleur, surtout s’il fait chaud et s’il pleut en même temps. Le refroidissement naturel de votre corps par la sueur sera compliqué par la chaleur et l’humidité.

4) Ne pas négliger l’hydratation du corps

Que ce soit à l’entraînement ou le jour de la compétition, s’hydrater est primordial lorsqu’on court, encore plus si vous courez sous le soleil ou sous la chaleur. La transpiration et les efforts auront rapidement fini de vous déshydrater.

Et boire uniquement lorsque vous ressentez la soif ne vous aidera pas beaucoup. Autrement dit, il vous faudra anticiper et boire régulièrement tout au long du parcours. Si vous en avez la possibilité, aspergez votre visage, votre tête et votre corps avec de l’eau pour l’aider à réguler la température et vous rafraîchir.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *