Tapis de course en hiver

Les avantages du tapis de course pour s’entrainer en hiver

Pendant l’hiver, les conditions météo ne sont pas toujours propices à une course à pied en extérieur. Pour continuer à faire de l’exercice en restant au chaud à la maison, certains investissent dans un tapis de course. Avant de se lancer dans un tel achat, il est intéressant de connaître les avantages de ce type d’appareil, et d’avoir une idée des différents modèles existants.

Les avantages du tapis de course pour s’entrainer

À cause de la pluie, de la neige, du verglas, du vent… une course à pied en extérieur est parfois impossible pendant la période hivernale. Et cela même avec une bonne préparation, un échauffement correct et un équipement de qualité. Par ailleurs, le coût d’une tenue complète aux normes et des éventuels accessoires est relativement élevé. Il parait donc légitime de s’interroger quant à la pertinence d’acheter un tapis de course pour courir en intérieur.

Le choix des modèles est large. Certains se meuvent à la force des jambes de l’utilisateur. La bande est parfois légèrement inclinée à la manière d’un faux plat montant, d’autres sont courbes, le but étant d’imiter les itinéraires naturels et procurer les meilleures sensations possible au coureur.

Il existe également des tapis roulants électriques, qui comme leur nom l’indique, sont dotés d’un moteur, avec possibilité de réglage de la vitesse de déroulement de la bande. Ils sont recommandés pour s’entraîner à courir sur des allures spécifiques et une pente constante. Plus largement, ils permettent de suivre des programmes très précis incluant des fractionnés (alternance de périodes d’efforts intensifs et de phases de récupération) et différents niveaux d’inclinaison, bien qu’il soit conseillé de limiter la pente à 6 % et d’augmenter la durée de l’exercice ou d’en faire plusieurs.

Les critères de choix d’un tapis de course

Les modèles et prix des tapis de courses varient considérablement en fonction des facteurs suivants :

  • la présence ou non d’un moteur, et le cas échéant, sa puissance,
  • la surface de course,
  • la performance du système d’amortissement, la complexité de l’ordinateur (écran tactile, choix des programmes…),
  • la robustesse pour résister aux impacts de courses à pied régulières,
  • le mode de rangement (pliable ou non).

Il est possible de s’en procurer un pour courir pendant l’hiver pour un budget compris entre moins de 100 euros à plusieurs milliers d’euros. Pour payer moins cher, il peut être intéressant de se tourner sur les boutiques d’équipements de seconde main. Dans tous les cas, un essai suffisamment long en modifiant l’allure et l’inclinaison est indispensable.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] de mise et l’écoute de son corps et de ses sensations est essentielle. Et il est préférable de s’entrainer à la maison en cas de conditions météorologiques […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *