Courir sous la pluie

Comment se motiver et prendre plaisir à courir par mauvais temps

C’est confirmé, l’automne est là, avec la pluie, le froid et le vent. Pour le coureur, il faut une bonne dose de courage pour tenir ses sorties quotidiennes ou hebdomadaires. Pourtant, faire son jogging sous la pluie présente des avantages insoupçonnés et peut même s’avérer agréable. Voici quelques conseils pour se motiver à tenter l’expérience d’une séance en extérieur et en tirer un réel plaisir ?

Les motivations au running par mauvais temps

Running et météo ne font pas toujours bon ménage et il est difficile de conserver toute sa bonne volonté en voyant le ciel gris et la pluie par la fenêtre. Pourtant, ce serait dommage de laisser les éléments faire perdre ses bonnes habitudes de running mises en place depuis le printemps, ruiner sa progression ou se contraindre à s’enfermer et faire des kilomètres sur le tapis. Alors, comment se motiver ?

D’abord, il est essentiel de garder ses objectifs à l’esprit. Une compétition à préparer, les kilos accumulés pendant l’été à perdre, le stress de la rentrée à évacuer, la recherche du dépassement… Autant de raisons de positiver et de s’encourager à enfiler ses chaussures de running. Et si tout ça ne suffit pas, pourquoi ne pas essayer de considérer une météo capricieuse comme une opportunité de varier ses expériences sportives ? Une fois cette prouesse réalisée, le sentiment de fierté est d’autant plus grand.

L’idéal est de tenir un planning d’entraînement bien précis. Pour cela, une sortie sous la pluie de 15-20 minutes constitue un bon début, avant d’augmenter progressivement la durée. Mais bien entendu, si les intempéries créent un risque trop important, notamment en raison du manque de visibilité ou d’humidité du sol, il vaut mieux attendre une accalmie.

L’importance des coéquipiers et de l’équipement

Courir en groupe est un autre moyen efficace de se motiver à courir avec la pluie. On est moins tenté de renoncer au rendez-vous, on s’encourage, on se congratule, on se pousse les uns les autres. En plus, on est tranquille avec moins de monde dehors, et donc moins de pollution dans l’air. On respire beaucoup mieux !

L’équipement a également toute son importance. La veste et le pantalon imperméables réfléchissants sont indispensables pour être bien vu(e) par les automobilistes, sans oublier une casquette spéciale pluie sous sa capuche. Le brassard ou la pochette étanche est également incontournable pour le smartphone ou le MP3 pour suivre son évolution sur une application dédiée.

Une lampe de running est également conseillée pour éclairer le parcours et éviter la chute, tout en ajoutant à la visibilité. Une bonne paire de baskets déperlantes ou imperméables complète évidemment la panoplie pour garder ses pieds au sec et adhérer au maximum aux sols glissants. Les chaussures de trail sont recommandées pour s’aventurer hors des sentiers battus en toute sécurité et ne tirer qu’une grande satisfaction.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *