Reprise sportive running

Les règles applicables pour la reprise de la pratique sportive

La reprise de la pratique sportive se fait progressivement depuis début mai. La ministre des Sports et le Premier ministre ont détaillé le calendrier concernant les activités pour les mineurs et les adultes, ainsi que les compétitions en extérieur et dans les stades. Rappel des principales dates pour les différents publics et types de disciplines.

Pour les mineurs

Depuis le 3 mai, les mineurs ont pu reprendre les activités scolaires et périscolaires (incluant la natation), ainsi que les activités extrascolaires et associatives. Le 19 mai, le sport dans les gymnases et piscines est de nouveau autorisé, ainsi que les sports de contact, dans la limite de 50 % de la capacité de l’établissement.

En ce qui concerne les compétitions, toutes les disciplines, y compris de contact, sont permises. Dans l’espace public, le nombre maximum de participants présents simultanément ou par épreuve est passé à 500 le 9 juin et 2500 le 30 juin. En revanche, dans les installations intérieures comme extérieures, aucune restriction n’est appliquée.

Pour les adultes (hors publics prioritaires) en intérieur

Le sport en intérieur, piscine comprise, est à nouveau possible. Les sports avec contact, déjà autorisés à l’extérieur depuis le 9 juin, n’ont repris en salle qu’au 30 juin.

Pour les adultes (hors publics prioritaires) en extérieur

Hors compétition, la pratique individuelle en plein air se fait par groupe de 10 personnes au 9 juin puis sans limitation depuis le 30 juin, mais en respectant la distanciation. La reprise concerne également les sports avec contact et les disciplines d’équipe.

Dans le cadre d’une pratique encadrée, 25 personnes au maximum pouvaient se rassembler sur la voie publique, puis cette restriction a été levée au 30 juin. Dans les structures, le nombre est libre. Les sports de contacts sont permis dans le respect des règles sanitaires.

S’agissant des compétitions, dans l’espace public, 500 participants sont acceptés depuis le 9 juin et 2 500 dès le 30 juin, avec présentation du pass au-delà de 1 000. Sont notamment concernés les organisateurs de running (trail, marathon) et de sports nautiques (surf, voile). Aucune limitation de participants n’est prévue dans les structures extérieures.

Pour les spectateurs

Dans l’espace public, les rassemblements sont à nouveau autorisés sans limite depuis le 30 juin. Il a ainsi été possible d’assister au Tour de France (départ le 26 juin) au bord des routes sans pass sanitaire.

Dans les structures en extérieur comme les stades ou installations éphémères, ainsi que dans les enceintes intérieures, des jauges sont définies :

  • Depuis le 9 juin : 65 % du nombre total de places assises sans dépasser 5 000 spectateurs avec obligation de présenter un pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.
  • À compter du 30 juin : 100 % de la capacité totale de l’enceinte en places assises et 4 m² par individu debout, sur décision de la préfecture basée sur les « circonstances locales ». Le pass sanitaire est exigé pour plus de 1 000 spectateurs.

Depuis le 30 juin, date de levée du couvre-feu, les organisateurs d’évènements sportifs et le ministère réfléchissent à un système permettant aux personnes munies d’un pass sanitaire et d’un billet d’entrée de sortir et de regagner ensuite directement leur domicile.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *