Préparer une course à pied

Se préparer pour une épreuve de course à pied : comment s’organiser ?

Vous avez finalement choisi la course à laquelle vous allez participer. Il vous faut maintenant bien vous organiser pour être fin prêt pour le jour J. La préparation en vue d’une épreuve de running est essentielle, aussi bien pour le corps que pour le mental. Petit guide à l’usage des débutants, et petit rappel pour les coureurs confirmés.

S’entraîner bien sûr

Gagner, passer la ligne d’arrivée, améliorer votre temps, tester votre endurance… quels que soient vos objectifs en participant à un événement running, se préparer pour une épreuve de course à pied implique un entraînement sérieux. Un bon entraînement évitera également les malaises.

  • Programmez vos sorties, durées et trajets, en fonction de la distance à parcourir le jour de la course, et en fonction du type de course que vous ferez (marathon ou semi-marathon, trail de ville ou nature, etc.).
  • En principe, l’entraînement intensif durera jusqu’à deux semaines avant l’épreuve.
  • Pendant les 15 derniers jours, il est préférable de baisser le rythme.
  • Dans la mesure du possible, il faut essayer de ne pas pousser votre corps au-delà de ses limites, et surtout, il est important de bien dormir et de savoir contrôler son stress pour rester détendu.

Choisir la tenue

En fonction de la façon dont vous allez la choisir, votre tenue de course sera votre allié ou votre handicap.

  • La meilleure solution reste les vêtements réalisés en tissus techniques, spécifiquement conçus pour garantir le confort des coureurs.
  • Concernant la taille, il est recommandé de les prendre ni trop larges, ni trop serrés, afin d’éviter les désagréments dus aux frottements ou de vous gêner dans vos mouvements. Il en est de même pour les chaussettes et les chaussures.

Suivant la discipline que vous pratiquez, votre équipement running peut être complété avec d’autres éléments (couvre-chef, coupe-vent imperméable, lunettes, lampe frontale, etc.) en fonction des conditions de déroulement de l’épreuve (météo, type de terrain, visibilité, course de jour ou de nuit, etc.).

Se nourrir correctement

Votre mode d’alimentation jouera un rôle essentiel dans votre préparation. Jusqu’aux derniers jours qui précèdent l’épreuve, votre régime alimentaire devra inclure tous les nutriments et minéraux nécessaires à vos activités quotidiennes et qui pourront couvrir vos besoins en énergie pour vos entraînements.

Toutefois, pendant les deux semaines avant le début de la course, il est préférable d’éliminer les aliments à risque qui pourraient vous rendre malade et vous empêcher de prendre le départ, mais aussi qui pourraient provoquer des malaises au cours de l’épreuve elle-même.

Pour les courses d’endurance comme le marathon ou le trail, il peut être intéressant de familiariser votre système digestif et votre organisme aux aliments énergétiques que vous pourrez consommer tout en courant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *