Comment trouver le régime alimentaire adéquat pour les coureurs

Courir vous rend plus heureux, ça contribue à améliorer votre état d’esprit et c’est aussi une manière pratique de croire en soi. Pratiquer la course est bon pour la santé mais cela demande beaucoup de travail et des besoins nutritionnels très spécifiques. Quand on est runner passionné, on pense à toute une série de facteurs comprenant : tenue vestimentaire, régime alimentaire, vie saine et sans tabac et stress parmi bien d’autres. Courir est passé d’une simple activité physique à quasiment un style de vie.

Un programme de nutrition adéquat et équilibré est essentiel pour mener une vie saine. Non seulement il faut adapter le régime à la perte de poids mais aussi satisfaire les besoins du coureur. Un coureur qui a de l’entrainement derrière lui n’a pas besoin de perdre du poids mais plutôt d’un soutien diététique correct. L’alimentation quotidienne du coureur doit satisfaire les besoins croissants en calories liées à la pratique intense de l’activité physique. Il faut aussi trouver l’équilibre entre les trois principaux repas de la journée (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et deux collations (un dans la matinée et l’autre dans l’après-midi).

Une alimentation riche en légumes, en fruits et en viandes blanches pour un bon régime

Par chance, le modèle de référence qui, en plus, vaut de l’or est la diète méditerranéenne qui impose un équilibre juste entre les hydrates de carbone, les fibres et les vitamines. Mais les protéines et les graisses sont également importantes. Les apports nutritifs doivent être introduits régulièrement à partir de cet équilibre. Il faut suivre une alimentation riche en légumes, en fruits, en viandes blanches, en huile d’olive et en graines.

SUPPLÉMENTS OMÉGA-3

L’importance des acides gras essentiels, le célèbre oméga-3 gras : manger du poisson gras au moins trois fois par semaine doit devenir une bonne habitude pour tous. Les oméga-3 son très importants afin de prévenir plusieurs maladies : les maladies cardiovasculaires mais aussi, et de façon générale, les maladies inflammatoires. Prévenir les inflammations est très important pour les coureurs puisque cela s’avère d’une grande aide à la prévention d’accidents et de maladies professionnelles qui découlent de microtraumatismes répétitifs tels que les contractures et les tendinites.

VITAMINES

La “carence vitaminique” est principalement due au style de vie inadapté qui ne prévoit pas, par exemple, une grande variété d’aliments ni manger suffisamment de fruits et de légumes. Il est conseillé, en cas de carence de vitamines, de prendre des compléments mais attention, il s’agit bien d’un complément et non pas d’un remplaçant d’une alimentation riche en fibres, en fruits et en légumes.

LES BOISSONS SPORTIVES

Il est surtout conseillé de s’hydrater à base de sels minéraux quand l’activité sportive a lieu dans des conditions climatiques particulières. Perdre 2% de fluide se traduit par la réduction d’environ 20% des performances de l’organisme. Ce type de compléments évite la dangerosité d’une déshydratation et d’un déséquilibre électrolytique. De toute façon, il n’est pas recommandé d’en abuser puisqu’une utilisation en excès peut entrainer des troubles de l’intestin. Enfin, les compléments doivent être pris en aide à une alimentation déjà équilibrée. Les compléments sont bons si on les conçoit comme une aide à l’alimentation et il ne faut pas oublier que c’est l’alimentation qui est la principale source de vitamines, de minéraux et d’acides gras oméga-3.

KEEP RUNNING!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *