Masque sportif pour courir

Comment améliorer le port du masque pour la pratique sportive ?

Dans de nombreuses communes le port du masque est devenu obligatoire, même en extérieur. Comment faire pour la pratique sportive ? Beaucoup se demandent si le port du masque est pertinent, notamment pour aller courir. Plusieurs professionnels de santé se sont exprimés à ce sujet, et leurs avis divergent parfois.

Pas de danger, mais un possible inconfort

Courir avec un masque n’est pas toujours agréable et peut gêner la respiration. En effet, l’effort entraîne une augmentation du rythme respiratoire et un essoufflement plus rapide. Au bout de quelques kilomètres, comme il inspire et expire un volume d’air– et donc d’oxygène –moins important, le sportif a du mal à respirer et a l’impression d’étouffer. De plus, il ne peut exploiter pleinement ses capacités, ce qui affecte ses performances.

Autre problème, l’exercice physique est synonyme de transpiration : la sueur du visage humidifie rapidement le masque, qui perd de son pouvoir filtrant et doit être remplacé plus souvent pour continuer à bien protéger. Or, les coureurs ne sont pas toujours disposés à faire cet investissement, d’autant que le port permanent du masque au travail et dans les lieux publics représente déjà une contrainte pour la plupart des personnes.

En revanche, contrairement à une idée reçue, le dioxyde de carbone n’est pas retenu par le masque et inhalé à nouveau par l’utilisateur. Le risque d’intoxication au CO2 tant redouté n’existe donc pas. Toutefois, dans les endroits très fréquentés, les médecins recommandent son port. Mais pour ceux qui s’adonnent à la course à pied en pleine nature, où les risques de rencontrer des personnes sont faibles, il peut être délaissé.

Choisir un masque adapté à la pratique sportive

Lorsque l’on habite en ville et que l’on ne peut éviter de croiser des gens, le masque est indispensable, pour se protéger soi-même et les autres. Pour les médecins, ce ne doit pas être un obstacle au maintien d’une activité sportive, essentielle à la santé physique et mentale. Il faut simplement prendre le temps de choisir un masque spécial sportif et s’y habituer.

De nombreuses marques se sont inspirées des poches de respiration pour leur conception afin de limiter la gêne autant que possible. Le tricot circulaire et le combi tex sont les matériaux privilégiés pour l’efficacité de la filtration et le côté hypoallergénique.

Avec ou sans masque, le respect des gestes barrières (distanciation, utilisation de gel hydroalcoolique, lavage de mains au savon…) reste la clé, car le coronavirus est toujours là, malgré une certaine amélioration de la situation qui permet un peu de souplesse dans les règles.

Masque sportif I-Max

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *