Equipement pour trail

La logistique individuelle : à ne surtout pas négliger pour le trail

Les organisateurs s’efforcent de tout mettre en œuvre pour optimiser l’aspect logistique de leur événement. De leur côté, les participants devront aussi s’assurer que leur organisation personnelle soit au top. Ainsi, outre l’entraînement et l’équipement, ils veilleront à bien préparer leur ravitaillement et prendre les précautions nécessaires pour courir dans les meilleures conditions.

A – Quelques points à vérifier pour bien se préparer

Plusieurs éléments sont à prendre en considération quand il s’agit de se préparer à un trail. Il convient de bien se renseigner pour optimiser l’organisation de sa logistique de coureur.

Voici quelques points importants à vérifier :

  • la durée approximative de la course et le trajet ;
  • l’existence de passages en altitude ;
  • la présence ou non de points de ravitaillement et le type d’aliments qui y seront servis ;
  • la possibilité ou non de se faire assister aux points de ravitaillement ;
  • les conditions météorologiques lors de l’épreuve.

Les informations qui vous seront fournies vous aideront à prendre de bonnes décisions pour faciliter votre course.

B – Le ravitaillement

Le ravitaillement, personnel ou sur les sites prévus par les organisateurs, est essentiel lors d’une course. Vous devrez donc prévoir tout ce dont vous aurez besoin.

Si les trajets sont assez courts, il est crucial d’être en totale autonomie. Autrement dit, vous devrez apporter de quoi boire et grignoter.

Dans le cas de longs parcours, des points de ravitaillement en eau et en nourriture sont toujours prévus.

Cependant, il est primordial d’avoir une idée de la distance entre deux sites de ravitaillement, et de prendre des précautions s’ils sont assez éloignés les uns des autres.

De plus, il est toujours préférable de connaître à l’avance le type de boissons et d’aliments qui y seront proposés pour éviter les mauvaises surprises.

C – Quels équipements complémentaires prévoir ?

De même, la logistique d’une course personnelle devra tenir compte des aléas du climat. D’où l’importance d’avoir une idée plus ou moins précise des prévisions météorologiques.

En principe, les organisateurs prendront soin de renseigner les coureurs sur les effets vestimentaires à prévoir en fonction des parcours. Des passages en haute montagne nécessiteront par exemple des équipements neige.

À noter également qu’ils auront déjà préparé une liste du matériel à emporter en fonction de la météo ou de la topographie du parcours.

Dans certains cas, pour les trajets de nuit ou les arrivées de nuit, des sifflets et des lampes frontales sont toujours recommandés.

Enfin, si l’assistance en point de ravitaillement est permise, la personne qui vous accompagnera pourra vous délester d’une partie de votre barda et vous serez plus léger pour courir.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] La popularité des courses nature ne cesse de croître, tout comme le nombre de participants. La version nocturne du trail fait partie des épreuves qui attirent toujours plus de runners, à la recherche d’aventure et de sensations fortes et qui veulent tester leur endurance autrement. Si vous souhaitez essayer cette discipline, ne lésinez par sur les préparatifs avant la course. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *