Ravitaillement course à pied

Le ravitaillement, un élément à ne pas négliger lors de l’organisation d’un trail

Lors d’une course de fond, notamment le trail et le marathon, le ravitaillement des participants, pendant et après l’épreuve, relève de la responsabilité de l’organisateur. Les aliments et boissons proposés doivent être choisis soigneusement pour ne pas mettre en danger la santé des coureurs. Les points d’approvisionnement doivent également être bien répartis tout le long du trajet.

1 – Quels aliments offrir aux participants ?

Organiser un trail impose de prévoir le ravitaillement des coureurs.

En principe, vous devrez fournir à la fois des aliments consistants et des boissons adaptées aux participants. Il vous incombe de vous assurer de la comestibilité des produits que vous mettrez à leur disposition.

Par ailleurs, outre les points d’approvisionnement sur le trajet, vous pourrez aussi leur proposer à manger à l’arrivée.

A – Les aliments solides

Les spécialistes recommandent de proposer uniquement des aliments énergétiques, de préférence naturels et frais, mais aussi légers et faciles à assimiler par l’organisme.

Vous pouvez alors prévoir :

  • des fruits (oranges, bananes, papayes, pommes déjà coupées en morceaux) ;
  • du pain d’épice ;
  • des barres de céréales ;
  • des pâtes de fruits ;
  • du chocolat noir ;
  • des gâteaux secs ;
  • du fromage ;
  • du saucisson ;
  • du jambon ;
  • etc.

Il est essentiel de varier le « menu » le plus possible, puisque tous les participants n’auront pas les mêmes préférences.

B – Les boissons

Il est fréquent que les coureurs disposent déjà d’une bouteille d’eau au départ. Ils devront toutefois la remplir plusieurs fois.

Les points de ravitaillement pour une course de type trail devront :

  • proposer de l’eau (à une source, ou à une borne-fontaine autant que possible, ou en bidons si c’est en pleine nature) ;
  • offrir aux participants la possibilité de choisir d’autres boissons.

Des jus de fruits frais, des sodas et des boissons énergétiques peuvent être mis à leur disposition.

Ils se serviront en fonction de leurs besoins et de leurs préférences. Néanmoins, demandez-leur d’éviter les sodas énergétiques le jour de la course.

Le ravitaillement à l’arrivée pourra être composé de repas chauds, comme de la soupe, du potage ou encore des sandwiches.

2 – Comment placer les points de ravitaillement sur le trajet ?

Les points de ravitaillement doivent être répartis de manière équitable sur le trajet.

L’idéal serait de les disposer dans des endroits ombragés et assurant un minimum de confort aux participants. Leur fréquence dépendra toutefois de la distance totale à couvrir.

Quoi qu’il en soit, puisqu’il s’agit d’une « course nature », il ne faut pas oublier une bonne gestion des déchets de vos lieux de ravitaillement lorsque vous les quitterez.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] distance, comme le marathon ou le trail, vous avez intérêt à inclure des questions relatives au réapprovisionnement par exemple, ou à la prise en charge des incidents et des coureurs en […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *