Pratiquer la course à pied

La course à pied, une source de bien-être physique et mental

À défaut de pouvoir se rendre en salle de sport durant le confinement, de nombreux Français se sont mis à la course à pied ou running. Une récente étude internationale réalisée par l’équipementier Asics auprès de 12 000 joggers nous en apprend davantage sur les motivations et le comportement de ces nouveaux coureurs.

Engouement des Français pour le running depuis le confinement

Parmi les 12 pays concernés par l’enquête d’Asics figure la France. 7 sondés sur 10 partagent l’idée selon laquelle le sport sert autant à entretenir sa forme qu’à renforcer son mental au cœur d’une situation difficile. Le jogging, en particulier, a bénéficié d’un regain de popularité, surtout chez les citadins, qui ont sans doute plus souffert du confinement que les personnes disposant d’un extérieur.

À la question « pourquoi courir », 82 % des Français interrogés affirment que cela a grandement contribué à leur bien-être psychologique tout en les aidant à brûler les kilos en trop accumulés à cause de la sédentarité à leur domicile.

La course à pied a été décrite comme un moyen de :

  • se dépenser,
  • se déconnecter des soucis,
  • ressentir un sentiment de liberté, tout en appréciant le paysage, surtout dans une période où les murs de son logement constituent le seul horizon la majeure partie du temps.

90 % d’entre eux ont déclaré que la combinaison des bienfaits du jogging sur leur corps et leur esprit les a rendus plus heureux. Pour certains experts, il a constitué une véritable « bouée de sauvetage » face au stress généré par la maladie et l’enfermement, ainsi qu’aux bouleversements de leur quotidien. Les conclusions rejoignent les résultats d’autres études, qui démontrent l’efficacité d’une activité physique régulière pour la prévention et le traitement de troubles mentaux.

Effet de mode passage ou tendance durable ?

Pour l’heure, les analystes d’Asics ne sont pas en mesure d’indiquer combien de nouveaux joggeurs ont rejoint les 13,5 millions d’adeptes de la discipline à travers la France. Par ailleurs, il reste à voir si la tendance va résister à l’épreuve du temps ou si cela restera un phénomène éphémère.

En attendant de disposer de chiffres exploitables, la nouvelle génération de runners semble très motivée. 72 % des participants à l’enquête ont l’intention de continuer à courir pour maigrir, pour rester en bonne santé ou simplement pour le plaisir. En outre, trois quarts des Français qui pratiquent un sport vont désormais lui accorder une plus grande place.

Preuve de l’engouement pour le running, aussi bien les enseignes spécialisées que les commerces généralistes ont observé une forte augmentation des ventes des produits associés. Aussi bien le rayon des tenues que des accessoires, ont été dévalisés.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *