Quoi faire le jour précédant une course ?

Les jours précédant une course ou toute autre compétition sportive, plein de questions surgissent sur comment s’y préparer au mieux et surtout, sur comment faire pour se présenter à la course dans les meilleures conditions. Dans cet article, nous allons essayer de répondre à quelques-unes de ces questions.

U.S. Army World Class Athlete Program runner Capt. Kelly Calway of Fort Carson, Colo., finishes second among women in the 2010 Army Ten-Miler with a time of 57 minutes, 10 seconds on Oct. 24 at the Pentagon. U.S. Army photo by Tim Hipps, FMWRC Public AffairsNe pas faire de sieste le jour avant :

Si vous faites un petit somme, vous aurez plus de mal à vous endormir la nuit puisque le corps se sent plus reposé. D’autant plus s’il s’agit de votre première course, marathon ou semi-marathon puisque le stress habituel dans ces cas vous empêchera de trouver facilement le sommeil.
C’est pour cette raison, aussi, qu’il est hautement conseillable d’éviter de boire du café et toute autre boisson stimulante.

Se reposer :

Il est très important d’être bien reposé. Ceci ne signifie pas qu’il faut passer 2 heures dans le repos absolu mais il vaut mieux laisser tomber certaines tâches un peu trop lourdes ou passer la journée à marcher. La veille, il faut surtout dormir entre 7 et 9 heures.

Qu’est-ce qu’il faut manger pour le dîner de la veille ? :

Le repas du soir doit être équilibré et il faut le prendre environ 12 heures avant la course. Il est important aussi de manger des carbohydrates (pâtes ou riz), des protéines (de la viande à la plancha) et de bien s’hydrater. Il faut boire de l’eau avant ou après le dîner, si vous le faites pendant le repas, vous aurez une sensation de gonflement.
Il faut manger ce qui est pour vous habituel et il vaut mieux éviter les sauces et, bien évidemment, les aliments avec beaucoup de fibre puisqu’ils pourraient vous jouer un mauvais tour lors de la course ou l’épreuve sportive. Il ne faut pas boire de l’eau en excès, vous auriez toujours cette sensation d’être gonflé.

Le petit déjeuner :

Il faut le prendre entre 2 et 3 heures avant la course, à base d’hydrates de carbone. Seulement si vous êtes habitués à prendre du café et que vous êtes sûr que votre estomac va bien le tolérer, vous pouvez en prendre, il va sans doute accélérer l’activation des sens et améliorera votre performance.
Et la question phare : Il faut ou il ne faut pas courir la veille d’une course ?
Oui. Il est préférable de se reposer deux jours avant l’épreuve et c’est précisément 24 heures avant qu’il faut courir un peu, de manière douce, 4 ou 5 km afin de chauffer les muscles et les articulations. Ensuite, il faut prendre 10 minutes pour les étirements. Cet entraînement léger contribue à la relaxation, à mieux se reposer pendant la nuit et à préparer les muscles pour le grand jour.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *