Courir et la sexualité

Courir c’est bon, on ne se lasse pas de le dire, nous l’avons prouvé et testé.

Nous savons que courir c’est bon pour le cœur, pour le cerveau, pour la forme physique et le mental. Mais, saviez-vous que courir est bon aussi pour la sexualité ?

Courir augmente le désir sexuel. Nombreux sont les bienfaits du running, dont un spécialement important : l’augmentation de l’efficacité de l’appareil cardio-circulatoire et, par conséquent, une meilleure irrigation sanguine. Le fait d’avoir une circulation du sang optimale aurait des effets positifs sur le désir sexuel.

Est-ce que le running influence notre sexualité ?

En plus, cette théorie s’appuie sur le fait que l’obésité et les problèmes cardio-circulatoires peuvent avoir des conséquences, négatives cette fois-ci, sur le sexe.

Il existe des études scientifiques et des statistiques qui donnent crédit au bénéfice du couple course-sexualité. Une de ces études a été prouvée par la Sue Ryder Care qui a trouvé que la résistance, la condition physique et un système cardio-circulatoire efficace sont des éléments qui peuvent rajeunir jusqu’à 10 ans la qualité de la vie sexuelle. Une donné importante !

Des experts de l’université de North Carolina affirment que courir augmente de 40% les taux de testostérone d’un homme.

La course à pied à des bénéfices sur le plan physique et psychologique

La course à pied permet de faire un réel travail sur soi :

Une personne qui court trouve des bénéfices aussi bien sur le plan physique que psychologique. Elle a un corps beaucoup plus tonifié et va pouvoir lutter mieux contre l’excès de graisse par rapport aux personnes qui ne courent pas. Elles ont aussi plus d’énergie et plus de résistance physique. Un coureur a plus de contrôle sur son propre corps mais aussi sur ses émotions.

Bref, pratiquer le running n’a que des aspects positifs. Reste plus qu’à essayer ! Bien évidemment, sans perdre de vue la patience et les efforts à mettre en place progressivement demandées par cette activité physique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *