Courir après les 60 ans

Courir et vivre

L’exercice physique est nécessaire et indispensable à n’importe quel âge. La pratique d’une activité contribue à entretenir notre organisme et à le rendre plus fort face à des éventuels troubles. De même, l’exercice physique nous aide à garder un poids idéal, favorise l’augmentation du bon cholestérol et la diminution du mauvais, contribue au maintien et au contrôle de la pression artérielle, soulage le stress, lubrifie les articulations et, en plus, fortifie les muscles.

Par conséquent, il est presque impossible qu’un médecin vous déconseille une balade journalière de quarante minutes. Cette recommandation est particulièrement vraie pour les moins jeunes qui, souvent à la retraire, préfèrent orienter leurs vies vers d’autres horizons : prendre soin de leurs petits-enfants, faire des tâches ménagères, préparer des repas… tout ceci, en laissant de côté l’aspect le plus important : prendre soin d’eux-mêmes, un facteur essentiel pour être en bonne santé physique. L’inactivité physique est un facteur étrange pour les personnes de cette tranche d’âge puisqu’en réalité ils bougent à longueur de journée mais, malgré les efforts, ils ne le font pas correctement.

Heureusement, l’idée de marcher un peu tous les jours commence à être entendue. En fait, il est de plus en plus fréquent de voir, au matin, de petits groupes de gens faire un peu de marche. Mais, quant au fonctionnement, faut-il suivre les mêmes préceptes ? En effet, un bon programme d’exercices peut aussi être suivi par les seniors qui, en plus de la marche peuvent pratiquer d’autres sports comme par exemple, la course à pied. Evidemment, tout cela dépend de l’état de santé et du degré d’entraînement de chacun.

Il est fortement recommandable que les gens de plus de 60 ans, tout comme les gens qui n’ont jamais pratiqué de sport ou activité physique, réalisent des entraînements progressifs afin d’adapter leur corps aux nouvelles circonstances. Il faut suivre un programme concret et consulter un médecin et/ou entraîneur.

En premier lieu, il faut consulter le médecin traitant qui, sauf dans des cas particuliers, va donner l’autorisation pour commencer à préparer l’organisme à la course, d’abord doucement et sur des surfaces plates et plus tard avec un rythme plus soutenu. Par ailleurs, il faut aussi adapter l’alimentation à l’activité physique réalisée. Plus tard, on peut consulter avec un médecin sportif afin qu’il vous donne un programme spécifique. Si vous avez plus de soixante ans, que vous avez maintenu un rythme physique stable et que vous n’avez jamais arrêté de courir, vous pouvez certainement continuer avec vos exercices même après les soixante ans. Cependant, il ne faut pas forcer comme peuvent le faire les athlètes les plus jeunes. D’un autre côté, si vous avez pratiqué du sport en compétition mais que vous êtes passé par une phase d’inactivité, vous devez reprendre l’activité physique avec prudence, graduellement.

KEEP RUNNING!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *