Comment maîtriser un marathon et les difficultés que l’on peut rencontrer

Une personne qui pratique la course cherche toujours à se dépasser, à s’améliorer, à avoir une performance optimale.

En définitive, elle cherche à profiter de tous les bienfaits que le running peut lui donner.

Les récompenses au sacrifice et le bien-être qui découle du running sont des sensations très paisibles que l’on ressent pendant une course. L’adrénaline monte quand on court un marathon. La satisfaction que l’on éprouve après chaque entraînement… Bref, le running nous rappelle qu’on est vivants et nous fait se sentir bien… ce qui vient compenser toute sorte de sacrifices.

Quand on court, on apprend. On apprend à mieux se connaître soi-même, à reconnaître nos propres limites, à maîtriser le stress, la douleur, la fatigue et l’énergie, à se dépasser… Tout un tas de choses qui nous sont également utiles dans la vie de tous les jours.

Un des aspects positifs du running et, en particulier, de participer à un marathon est celui de la maîtrise de l’énergie à consommer. Il est essentiel de savoir gérer l’énergie surtout quand il s’agit d’une performance de longue durée puisqu’un marathon peut durer jusqu’à huit heures pour certains coureurs (alors que les champions le font en deux heures).

Un marathon est un évènement difficile à maîtriser. Il est fréquent, même chez les athlètes les plus aguerris, de bloquer à certains moments et ne plus trouver l’énergie nécessaire pour continuer la course.

Même si nous avons utilisé nos ressources énergétiques correctement et prudemment, même si nos entraînements ont été efficaces et satisfaisants, il se peut que le jour J, quelque chose d’inattendu vienne tout annuler. Une crampe, une fatigue fulminante… et voilà, toute l’énergie disparaît d’un coup.

Dans ce genre de situations, il est nécessaire d’avoir confiance en ses propres ressources internes. Il faut s’imaginer qu’on a un entraîneur en nous qui nous encourage à continuer (vous pouvez également visualiser une personne qui compte pour beaucoup). Ou alors, s’imaginer soi-même dans une situation de succès. Vous pouvez vous rappeler de ce moment de victoire que vous avez déjà connu, par exemple. Faire appel aux ressources internes peut aider à surmonter un obstacle avec succès mais pas seulement dans le monde du sport ou du running, cela peut bien nous aider dans la vie de tous les jours !

Keep running !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *