Reprendre le running après une entorse

Une entorse à la cheville apparaît généralement suite à une tension trop importante du ligament. Les adeptes du trail sont particulièrement exposés à ce type de blessure car cette activité se pratique sur des terrains souvent très accidentés. Une entorse nécessite un traitement adapté. La reprise du sport, et a fortiori du running, passe par une rééducation progressive et bien encadrée.

En cas d’entorse, un suivi médical s’impose

Les ligaments permettent de limiter et de guider le mouvement de la cheville. Lorsque le ligament se trouve accidentellement trop tendu, notamment lorsqu’on se tord la cheville, il se distend ou se déchire, ce qui provoque une entorse. Outre le fait que cette lésion est très douloureuse, elle s’accompagne souvent d’un gonflement important et de la rupture des petits vaisseaux sanguins présents sur la zone. Si la glace apporte un soulagement immédiat, la phase de repos est essentielle pour espérer retrouver un bon usage rapide de sa cheville. La pose d’une attelle et le port de chaussettes de compression sont souvent nécessaires. Des séances de kiné vous seront sans doute prescrites. Elles s’avéreront précieuses pour accélérer la guérison dès que le gonflement sera résorbé.

La kiné est nécessaire suite à une entorse durant une séance de running

Retrouver de la mobilité au niveau de la cheville

Les exercices ont pour but de renforcer la solidité du ligament en orientant la cicatrisation. Il faut ensuite améliorer la stabilité de la cheville, notamment en sollicitant les muscles qui se trouvent sur le côté de la jambe. Pour finir, il faudra retrouver une bonne coordination et un bon équilibre car ces fonctions auront été mises à mal par l’entorse. Ce n’est qu’après cette rééducation lente et progressive qu’une reprise du sport est envisageable.

Certains sports sont déconseillés dans un premier temps, notamment la natation. Par contre, le vélo peut être bénéfique. Le vélo d’appartement permet de régler le niveau de résistance, ce qui facilite la rééducation de la cheville. Pour reprendre la course à pied, l’utilisation d’une chevillère pourra vous être conseillée pendant plusieurs semaines. Le port de semelles orthopédiques peut limiter le risque de récidive. Dans tous les cas, une entorse va vous éloigner du running pendant au moins 10 jours. Une entorse grave peut nécessiter jusqu’à deux mois d’arrêt.

Une rééducation à la course longue et progressive

Le retour à la course proprement dite ne s’envisage généralement pas avant un mois après l’accident. Tout est fonction de la gravité de la lésion et de votre niveau de pratique et de forme physique. Les premiers exercices consistent simplement à trottiner sur un sol régulier quelques minutes à chaque séance. Votre kiné vous demandera peut-être de conserver votre attelle ou votre chevillière les premiers temps. La durée augmentera progressivement pendant au minimum deux semaines pour atteindre de 15 à 60 minutes. Si vous pratiquez le trail, la rééducation à des terrains accidentés se fera souvent par une phase de randonnée suivie d’un peu de footing. Ce n’est qu’après environ deux mois que vous pourrez espérer retrouver une activité normale. Le port d’un strapping pourra vous être conseillé pendant encore plusieurs semaines. Dans tous les cas, suivez scrupuleusement les conseils des professionnels. Il faut avant tout éviter la récidive, même si vous devez faire l’impasse sur votre sport préféré pendant un temps.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *